Les acouphènes

Acouphènes : définition

Vous avez l'oreille qui siffle ? Vous ressentez un bourdonnement dans l'oreille ? Sifflements, tintements, bourdonnements et autres bruits parasites que vous êtes seul(e) à entendre sont souvent les premiers signes d'acouphènes.

Le mot « acouphène » vient du grec akouô signifiant « entendre » et phainô, « apparaitre ». Il désigne l’apparition d’un son fantôme, perçu au niveau d’une ou des deux oreilles, ou encore de la tête, et ce, en l’absence de source sonore extérieure : les personnes souffrant d'acouphènes perçoivent des sons sifflants, bourdonnants ou ronronnants alors que leurs oreilles ne captent en réalité aucun son. En France, 16 millions de personnes affirment souffrir d’acouphènes.

Les acouphènes ne sont pas une maladie : ce sont les manifestations d’un dysfonctionnement lié au système auditif. Mais que faire contre les acouphènes ? Et comment s'en débarrasser ?

Ai-je des acouphènes ?

Peut-être que vous vous demandez : ai-je des acouphènes ? Si vous entendez des bruits ou des sons dans un environnement silencieux, vous pourriez être atteints d'acouphènes. Pour désigner les sensations ou bruits ressentis, les personnes souffrant d’acouphènes parlent de pulsations, de vrombissements, de bourdonnements, de cliquetis à l'oreille. 

Mais il ne faut pas confondre acouphènes et hallucinations auditives (perception de musique, de voix…), qui ne relèvent ni des mêmes problèmes ni des mêmes traitements.

Ces bruits parasites diffèrent d’une personne à l’autre. Certains sont très dérangés par leurs acouphènes tandis que d'autres apprennent à vivre avec et n'y font pratiquement plus attention. Plus l'acouphène est intense, plus la probabilité que l'acouphène influence votre vie quotidienne est grande. Quels sont les différents types d'acouphènes ?

Les différentes formes d’acouphènes

Un acouphène peut survenir très brièvement et disparaître aussitôt. Mais il peut également persister pendant plusieurs mois, voire  toute une vie. On distingue trois catégories :

  •  Les acouphènes aigus : 3 mois maximum

Les acouphènes aigus (aussi appelés acouphènes occasionnels ou transitoires) sont d'intensité modérée et temporaires. Les jeunes patients sont notamment concernés par ce type d'acouphènes. Ils peuvent être générés par un traumatisme sonore, comme une exposition auditive prolongée à une musique trop forte. Dans ce cas, le traitement nécessite une visite chez un médecin ORL ou chez un spécialiste de l'audition.

  • Les acouphènes subaigus : 3 à 12 mois

Les acouphènes subaigus peuvent aussi se présenter sous la forme d'un son présent par intemittence. La personne concernée par des acouphènes par intermittence jouit de certaines périodes d'accalmie.

  • Les acouphènes chroniques : plus de 12 mois

Ces acouphènes, appelés aussi acouphènes continus, résultent généralement d'un traumatisme crânien ou d'une perte auditive. Dans ce cas, l'acouphène peut représenter un vrai handicap dans la vie de la personne concernée.

Acouphènes disparus ?

Un acouphène aigu peut généralement disparaître spontanément. En particulier en cas d'acouphène lié à de l'anxiété. L'acouphène disparaît en même temps que le stress.  Si l'acouphène devient permanent en revanche, le risque de maladie chronique est élevé. Si la personne atteinte souffre également de perte auditive, l'acouphène peut être alors compensé par un appareil auditif avec un générateur de bruit intégré. Par conséquent, Les acouphènes chroniques peuvent alors généralement être réduits, voire éliminés.

Pourquoi les acouphènes augmentent ?

Vous avez l'impression que vos acouphènes augmentent ou diminuent selon les moments de la journée ? Bien souvent, c'est le niveau sonore ambiant qui "masque" les acouphènes : s'ils vont être perçus très faiblement dans des lieux bruyants, ils pourront être plus gênants le soir ou durant la nuit (on parle d'acouphènes nocturnes). Nombreux sont ceux qui perçoivent aussi les acouphènes plus fortement au réveil

Les bruits dans l'oreille

Bruits dans l'oreille droite ou gauche

Le bruit dans les oreilles peut se produire uniquement dans l'une des deux oreilles, ou plus souvent dans les deux à la fois. Si une sensation de pression ou une oreille engourdie vient s'ajouter au bruit dans vos oreilles, cela pourrait être le signe d'une perte auditive soudaine. Si les symptômes persistent, un oto-rhino-laryngologiste doit être consulté.

Certaines personnes sont plus susceptibles d'entendre des sifflements dans leurs oreilles et d'entendre les battements de leur cœur. Contrairement aux « vrais » acouphènes, ce sifflement peut également être entendu par le médecin à l'aide d'un stéthoscope et est souvent causé par des modifications des vaisseaux sanguins, dues par exemple à des constrictions.

Sifflement et bourdonnement

Les bruits à court terme dans l'oreille sont décrits comme des "bourdonnements dans les oreilles", résultant par exemple de l'exposition à de la musique forte, des concerts ou d'autres bruits. Les bourdonnements, parfois perçus comme des sifflements dans les oreilles, ne sont rien de plus que des acouphènes. Ces bourdonnements et sifflements aux oreilles peuvent également être causées par des facteurs physiques tels qu'une otite moyenne ou un corps étranger dans l'oreille. Une autre cause fréquente peut être le stress. Un bourdonnement dans les oreilles associé à des vertiges est un signe caractéristique d'une perte auditive soudaine et dite de la maladie de Menière.

Ces bruits peuvent aussi être perçus comme des bips, des coups ou des claquements dans l'oreille. Les personnes concernées décrivent souvent les bruits comme des tonalités très aiguës qui se produisent de manière continue et monotone

Pouls et rythme cardiaque dans l'oreille

Ce que le patient perçoit comme un bruit de pulsation dans l'oreille est le flux sanguin. Les patients le décrivent également comme la sensation de sentir les battements de son cœur dans l'oreille. Lorsque le bruit dans l'oreille augmente et diminue avec le rythme cardiaque, les acouphènes sont appelés pulsations. Par exemple, une cause possible de palpitations dans l'oreille est l'hypertension. D'autres causes d'acouphènes pulsatoires peuvent également être les effets secondaires de certains médicaments ototoxiques. 

Les différents types d'acouphènes

On distingue différentes sortes d'acouphènes :

  • Les acouphènes subjectifs : ce sont les acouphènes les plus courants, qui représentent 95% des cas. Ils ne sont perçus que par les personnes concernées (seul vous pouvez les entendre) et sont occasionnées par des facteurs psychiques ou par une exposition à un bruit. Les acouphènes subjectifs peuventt aller et venir, et peuventt varier en longueur et en intensité. Les acouphènes sont une lutte pour de nombreuses personnes car le son dépasse d'autres sons pertinents dans l'environnement, ce qui rend difficile la concentration sur ce qui est important pour vous.
 
  • Les acouphènes sensoriels : ils sont en fait une forme d'acouphènes subjectifs. La plupart des personnes qui souffrent d'acouphènes ont en fait des acouphènes sensoriels. Les acouphènes sensoriels sont généralement causés par des troubles qui affectent la façon dont notre cerveau traite les sons. À ce jour, il n'existe pas de remède connu pour les acouphènes sensoriels, une thérapie contre les acouphènes peut aider à réduire leurs effets négatifs. Le déséquilibre est un des symptômes des acouphènes neurologiques.
 
  • Les acouphènes somatiques :  également appelés acouphènes conducteurs, ces acouphènes sont généralement liés au mouvement physique et au toucher, donc causés par des fonctions plus externes plutôt que par des causes sensorielles ou neurologiques. Elle peut être générée par des spasmes musculaires dans l'oreille ou le cou, et par d'autres sources mécaniques. Bien que la thérapie sonore puisse être utilisée pour les acouphènes somatiques, d'autres techniques, comme la massothérapie, peuvent s'avérer utiles. Tout ce qui provoque la torsion du cou peut être la source d'acouphènes somatiques. Les problèmes dentaires tels que les dents de sagesse incluses peuvent également faire apparaître ce type d'acouphènes. Parfois, les causes mécaniques des acouphènes peuvent être entendues par d'autres.
 
  • Les acouphènes objectifs : ils sont principalement causés par une maladie vasculaire, une vasoconstriction, une tumeur, une contraction musculaire ou une hypertension. Ils sont plus rares que les acouphènes subjectifs. En effet, selon les estimations, seulement 1% des individus concernés percevrait des acouphènes objectifs.
 
  • Il existe aussi les acouphènes pulsatiles, donnant une sensation de "coeur qui bat", un phénomène un peu à part, le plus souvent lié à un problème de circulation sanguine.

Quels sont les symptômes des acouphènes ?

Les acouphènes se manifestent principalement par des bourdonnements ou sifflements d’oreille caractéristiques. Dans le même temps, ils peuvent s’accompagner de nombreux symptômes concomitants:

Degrés de gravité des acouphènes

En termes de gravité des acouphènes, les acouphènes sont d'abord partagés en deux groupes distincts :

  • Les acouphènes compensés, majoritaires, sont bien tolérés par la personne atteinte, leur qualité de vie est faiblement impactée.
 
  • Les acouphènes décompensés, eux, sont à l'origine de troubles physiques et/ou psychiques chez la personne qui en souffre. Vraie source d'incofort, ils conduisent à une dégradation de la qualité de vie.

 

Les médecins parlent également de différents niveaux de gravité :

  • Degré de gravité I : aucune souffrance.
 
  • Degré de gravité II : les bourdonnements d’oreille apparaissent principalement dans le silence et plus fréquemment en cas de sollicitations accrues ou de stress.
 
  • Degré de gravité III : une altération de l’audition survient en permanence dans la vie privée et professionnelle. En outre, des problèmes associés, comme des troubles du sommeil, de la concentration ou de l’équilibre ou encore des tensions musculaires, surviennent.
 
  • Degré de gravité IV : pour les personnes concernées, les acouphènes constituent un trouble qui affecte considérablement leur vie. Elles souffrent également d’autres problèmes de santé, tels que des migraines, de l'anxiété ou une dépression.

Quelles sont les causes des acouphènes ?

Différentes études suggèrent que l’acouphène subjectif est une hyperactivité des neurones des voies auditives, qui est interprétée par le cerveau comme un son. Cette hyperactivité apparaît suite à la destruction de certaines cellules de l’oreille interne. Il existe plusieurs causes auxquelles les acouphènes peuvent être associés : de la perte auditive à l'exposition au bruit, l'utilisation prolongée de certains médicaments ototoxiques, les douleurs cervicales dues à une mauvaise posture, le stress. Pour en savoir plus, consultez notre page sur les causes des acouphènes

Les causes des acouphènes les plus courantes

• Acouphènes après un traumatisme sonore

Conséquences du bruxisme

• Acouphènes et grossesse

Acouphènes et cervicales

Acouphènes et stress

Acouphènes et circulation

Acouphènes après un concert

Dommages causés par le bruit

Les bruits forts, la musique et les concerts peuvent endommager les cellules sensorielles de l'oreille interne. Dans le pire des cas, ils peuvent également entraîner des traumatismes sonores, mais peuvent aussi être provoqués par un coup sévère à la tête, une blessure au crâne ou l'explosion d'un feu d'artifice. En raison des dommages causés au nerf auditif, seuls quelques signaux sont perçus, parfois aucun. Les acouphènes comblent cette lacune par une respiration sifflante ou un bip permanent. Dans les environnements bruyants, vous devez toujours porter une protection auditive pour protéger votre audition.

Oreille bouchée à cause du cérumen

Un bouchon de cérumen peut également provoquer des bruits dans les oreilles, car les bruits extérieurs ne peuvent être entendus que de manière étouffée et la capacité auditive est réduite. Le bouchon peut être retiré de manière professionnelle par un oto-rhino-laryngologiste, de sorte que les symptômes des acouphènes disparaissent également.

Stress mental et physique

Si le stress n'est pas directement lié au développement des acouphènes, des facteurs psychologiques peuvent certainement favoriser voire intensifier les bruits dans les oreilles.

Problèmes cardio-vasculaires

Le bruit dans les oreilles peut se produire chez les patients présentant une calcification vasculaire due à des troubles circulatoires ou à une augmentation de la pression artérielle et peut se traduire par des bourdonnements dans les oreilles. Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour un bilan cardiovasculaire. Pour en savoir plus, consultez notre page sur les acouphènes, la tension et la circulation sanguine.

Otite moyenne et infections pseudo-grippales

Il peut également arriver que les oreilles soient bouchées à cause d'un simple rhume et que les bruits extérieurs soient perçus comme étouffés. En règle générale, les symptômes disparaissent en même temps que la disparition du rhume. Dans le cas de l'otite moyenne chronique, cependant, des bactéries peuvent pénétrer dans le conduit auditif, ce qui peut entraîner des dommages permanents aux cellules auditives.

Comment prévenir les acouphènes ?

Il existe plusieurs solutions pour diminuer le risque et prévenir les acouphènes, pour la plupart simples et efficaces :

- Porter une protection auditive telle que des bouchons d'oreille ou un casque anti-bruit, tout en évitant de vous exposer à des bruits trop forts.

- Un autre moyen, plus méconnu, est d'éviter la consommation trop importante d'alcool ou d'excitants (thé, café...). En effet, ces boissons ont toutes un effet sur les acouphènes et les exacerbent. Dans le même temps, une alimentation saine et équilibrée est un moyen supplémentaire contre ce problème.

Pour lutter contre les acouphènes, les activités anti-stress comme le yoga ou la relaxation peuvent aussi être un moyen efficace.

Les traitements contre les acouphènes

Parfois les acouphènes peuvent avoir des répercussions sur la qualité de vie qui se manifestent par des troubles du sommeil, de l'anxiété, de la nervosité, des difficultés de concentration, du stress, jusqu'à des troubles dépressifs ou anxieux. L’acouphène peut rendre le silence insupportable, s’immiscer dans les discussions, les moments de sociabilité. S’il est symptôme et non maladie, il reste le signe d’une souffrance du nerf auditif et les causes doivent être recherchées afin de trouver la meilleure façon de le traiter.

  • Si un acouphène aigu ne disparaît pas au bout de quelques jours, il est important de consulter un médecin ORL qui pourra prescrire un premier traitement adapté à la cause probable de l'acouphène : anti-inflammatoires, anxiolitiques, etc.
  • En lien avec un traitement, les exercices de relaxation sont essentielles : yoga, cure thermale, musicothérapie, sophrologie... Toutes ces pratiques peuvent aider la personne atteinte à détourner l'attention de son acouphène et à se détendre. 
  • Un appareillage auditif anti-acouphènes peut être une solution comme traitement possible pour soulager la gêne. Ces appareils font très souvent appel à la thérapie de l’enrichissement sonore qui consiste à masquer l’acouphène par d’autres sons, comme par exemple le bruit blanc. Mélangé au son blanc, l’acouphène n’est ainsi plus perçu par le cerveau.

Amplifon fournit depuis de nombreuses années tous les outils nécessaires à une thérapie sonore correcte, selon les directives les plus récentes concernant le traitement des acouphènes. Pour en savoir plus, consultez notre page sur les traitements contre les acouphènes.

Aide aux personnes touchées

Amplifon dispose de centres spécialisés dans le traitement des acouphènes pour accompagner les personnes touchées par ce trouble et améliorer leur qualité de vie. Alors n’hésitez pas à pousser la porte de l’un des centres spécialisés pour en parler avec un audioprothésiste.

Les méthodes de mesure des acouphènes

Comment mesurer les acouphènes ?

Les acouphènes, également connus sous le nom de bourdonnements, sont un trouble de l’oreille qui se manifeste sous la forme de bruits fantômes ne correspondant pas à une véritable source sonore externe. Les patients entendent des sons de hauteurs et de volumes différents, parfois un sifflement, parfois un bourdonnement. 

Les causes de ce trouble peuvent être directement liées à l’oreille ou dépendre de facteurs externes, dont les plus connus sont :

  • les maladies de l’oreille (cérumen, otite, corps étrangers, hypoacousie) ;
  • la maladie de Ménière ;
  • l’exposition à des sons trop forts ;
  • le stress ;
  • les contractures musculaires ; 
  • les problèmes cardiovasculaires ;
  • les dommages neurologiques.

D’un point de vue clinique, les acouphènes ne sont pas dangereux. Cependant, la sensation constante de bruit affecte à la longue le psychisme des patients, perturbe la concentration en journée et rend le sommeil difficile.

Qu’est-ce que l’acouphénométrie ?

En cas d’acouphènes, il est conseillé de consulter immédiatement un ORL et un audioprothésiste. En fonction du type et de la gravité du trouble, ils seront en mesure de préparer un plan de traitement individuel.

Une acouphénométrie permettra d’identifier le type et la gravité du trouble. Le but de cet examen est d’établir la gamme tonale de l’acouphène et son intensité subjective.

Le test auditif dure quelques minutes, pendant lesquelles des paires de sons (sons purs) sont envoyées au patient pour qu’il les compare à ses acouphènes jusqu’à ce qu’il trouve la fréquence la plus proche de celle qu’il ressent. L’intensité de l’acouphène est ensuite mesurée. 

L’acouphénométrie peut également déterminer et réaliser : 

  • la mesure du timbre et une éventuelle différence entre l’oreille droite et l’oreille gauche ;
  • l’adaptation du volume sonore, qui consiste à ajuster le son utilisé pendant l’examen de manière croissante ;
  • les niveaux minimaux de masquage (NMM), utilisés pour déterminer le niveau le plus bas auquel le bruit peut masquer les acouphènes ;
  • le test d’inhibition résiduelle, qui s’effectue en ajoutant 10 dB à la fréquence établie et en envoyant au patient une stimulation sonore d’une minute. Le patient doit ensuite indiquer l’effet qu’a eu la simulation sur les bruits qu’il perçoit en raison de ses acouphènes.  

Acouphénométrie en ligne

En cas d’acouphènes, il est conseillé de consulter immédiatement un ORL et un audioprothésiste. En fonction du type et de la gravité du trouble, ils seront en mesure de préparer un plan de traitement individuel.

Une acouphénométrie permettra d’identifier le type et la gravité du trouble. Le but de cet examen est d’établir la gamme tonale de l’acouphène et son intensité subjective.

Le test auditif dure quelques minutes, pendant lesquelles des paires de sons (sons purs) sont envoyées au patient pour qu’il les compare à ses acouphènes jusqu’à ce qu’il trouve la fréquence la plus proche de celle qu’il ressent. L’intensité de l’acouphène est ensuite mesurée. L’acouphénométrie peut également déterminer et réaliser : 

  • la mesure du timbre et une éventuelle différence entre l’oreille droite et l’oreille gauche ;
  • l’adaptation du volume sonore, qui consiste à ajuster le son utilisé pendant l’examen de manière croissante ;
  • les niveaux minimaux de masquage (NMM), utilisés pour déterminer le niveau le plus bas auquel le bruit peut masquer les acouphènes ;
  • le test d’inhibition résiduelle, qui s’effectue en ajoutant 10 dB à la fréquence établie et en envoyant au patient une stimulation sonore d’une minute. Le patient doit ensuite indiquer l’effet qu’a eu la simulation sur les bruits qu’il perçoit en raison de ses acouphènes.  

Le questionnaire THI

Lorsqu’on parle d’acouphènes, il est essentiel de tenir compte de l’impact de ce trouble sur le psychisme du patient. Pour ce faire, on utilise le questionnaire THI (Tinnitus Handicap Inventory). Il s’agit d’un test de 24 questions qui permet d’identifier la gravité des acouphènes et leur impact sur la vie quotidienne de la personne qui en souffre, afin de mieux comprendre comment les traiter et ce qu’il est possible de faire d’autre pour l’aider. 
Découvrir le réseau spécialisé Acouphènes Trouver un centre

Amplifon vous accompagne

Prendre rendez-vous en ligne

Réserver

Tester son audition en ligne

Faire le test

Trouver le centre auditif le plus proche

Rechercher