Audition et déclin coginitif

Baisse d'audition : quels effets sur le cerveau ?

Nous n'écoutons pas qu'avec nos oreilles, mais aussi avec notre cerveau. Ces deux organes sont étroitement liés. De l'audition à la cognition, découvrez comment le cerveau se nourrit des sons qui nous entourent et quelles sont les risques de la baisse d'audition sur le cerveau. C'est pourquoi, dès l'apparition des premiers signes de baisse d'audition, il est important d'agir et de consulter un médecin ORL ou un audioprothésiste.

Comme la presbytie pour la vue, la presbyacousie correspond à une baisse d’audition naturelle, due au vieillissement de l’oreille. Ce phénomène affecte environ un tiers des adultes entre 61 et 70 ans et plus de 80% des personnes âgées de plus de 80 ans*.

L’oreille écoute, le cerveau comprend

Le système auditif réagit aux sons environnants dès le stade embryonnaire. Il aide plus tard au développement du bébé et de l'enfant. Le cerveau se nourrit en effet des informations sonores pour produire une analyse complexe des situations. Certaines zones du cerveau sont spécialement dédiées à l'analyse des sons, et sont étroitement reliées aux autres zones du cortex cérébral. L'audition stimule ainsi naturellement le cerveau. L'appauvrissement des informations sonores dû à la perte auditive conduit donc à une baisse d'activité du cerveau. Moins stimulé, le cerveau peut connaître une diminution de ses capacités.

L'impact de la perte auditive sur la santé

De récentes études ont permis d’évaluer l’impact de la baisse d’activité cérébrale due à la perte auditive sur la santé. Ainsi, il est désormais scientifiquement prouvé que la baisse d’audition :

  • Favorise les troubles de la mémoire et les problèmes de réflexion**
  • Augmente le risque de développer une maladie neuro-dégénérative de type Alzheimer***

Par ailleurs, une personne qui présente des troubles de l’audition a tendance à s’isoler, à moins communiquer et à moins sortir. Elle se prive ainsi de stimulations nécessaires à l’entretien intellectuel. Le déclin cognitif naturel s’installe, mais plus vite, et se creuse au fur et à mesure, majorant ainsi la perte des facultés mentales.

Les bienfaits de l’appareillage auditif

Les aides auditives et l’amélioration de l’audition sont un atout précieux pour lutter contre le vieillissement précoce du cerveau et des fonctions cognitives****.

En effet, il est désormais démontré qu’une fois appareillée, la baisse d’audition n’a plus d’impact négatif sur le vieillissement cognitif : les personnes appareillées ont un niveau cognitif identique à celui des personnes sans problème d’audition. Un appareillage précoce, dès les premiers signes de la presbyacousie, permet ainsi de préserver notre capital cognitif tout en gardant une vie sociale active et riche.

La presbyacousie se développe de manière insidieuse, sans que l’on s’en rende vraiment compte. L’un des premiers signes est l’apparition de difficultés à entendre dans des environnements bruyants (restaurant, repas de famille, rencontre associative…). Si vous avez le moindre doute sur votre audition, n’hésitez pas à réaliser un bilan auditif complet et personnalisé dans un centre Amplifon, partout en France. Les conséquences de la presbyacousie peuvent être facilement prises en charge par nos audioprothésistes, qui vous offrent leur expertise et un accompagnement individualisé.

La dégradation de la qualité de vie

 Les personnes souffrant de troubles auditifs souffrent aussi de la dégradation de la qualité de leur vie. En effet, elles ne sont plus pleinement capables de profiter des moments en famille, entre amis ou de participer aux discussions. Se retrouver dans un environnement bruyant avec d’autres individus devient systématiquement un moment de stress et d’anxiété. Cela peut engendrer une phobie sociale, une perte de la confiance en soi, des dépressions, etc. 

L’isolement social

Le premier risque lié à la baisse de l’audition est la difficulté à communiquer fluidement avec les autres. Avec une perte auditive, nous ne parvenons pas à entendre et à dissimuler les sons, notamment les consonnes. Les personnes qui souffrent d’une déficience auditive se sentent rejetées par les autres et ont tendance à s’isoler au fur et à mesure que la gêne auditive s’accroit.

Ne laissez pas la baisse d'audition s'installer. Agissez ! Prendre rendez-vous
* « Presbyacousie : baisse de l’ouïe chez la personne âgée » - Dr méd. Anne-Claude Guinchard, Philippe Estoppey, Dr méd. Raphaël Maire / Article de revue MIG
** Etude des Professeurs Lin et Chen de l’Université de Baltimore, USA prevalence of hearing aid use among older adults in the US.
*** Etude du Pr Paul Mick de l’université de British Columbia à partir de l’enquête médico sociale américaine National Health and Nutrition Examination Survey.
**** Travaux de l’unité Epidémiologie et Biostatistique de l’Inserm de Bordeaux dirigés par le Pr Amieva et publiés en 2015 dans le Journal of American Geriatrics Society.

Amplifon vous accompagne

Prendre rendez-vous en ligne

Réserver

Tester son audition en ligne

Faire le test

Trouver le centre auditif le plus proche

Rechercher