Tympanoplastie

Opération de la membrane tympanique
Publié le Mar, 28, 2022

Qu'est-ce que la tympanoplastie ?

La tympanoplastie est une procédure chirurgicale indiquée dans le traitement des otites chroniques cholestéatomateuses et non cholestéatomateuses. La tympanoplastie consiste à réparer la membrane du tympan et la chaîne ossiculaire.

Quand la tympanoplastie est-elle nécessaire ?

La tympanoplastie vise à restaurer l’intégrité de la membrane du tympan et de la chaîne ossiculaire après des cas d’otite moyenne chronique. Une intervention chirurgicale est indiquée lorsque l’infection a provoqué une perforation du tympan et endommagé la muqueuse et les osselets.

Que faire avant l’intervention ?

Avant l’opération, le patient subit une anamnèse accompagnée d’un examen ORL et d’une otoscopie. Des examens tels qu’une audiométrie, un test d’impédance et des radios (tomodensitométrie et IRM notamment) peuvent également être réalisés. L’opération se pratiquant à jeun, il est conseillé d’éviter de manger et de boire dans les heures qui précèdent.

Déroulement de la tympanoplastie

Le chirurgien pratique une incision incurvée d’environ 3 cm derrière le pavillon, et accède à la membrane du tympan après avoir retiré un petit morceau d’os. Il procède alors à la reconstruction du tympan en plaçant des tissus prélevés sur un autre site corporel. L’intervention est réalisée sous anesthésie générale, avec une nuit d’hospitalisation.

En une seule fois

La tympanoplastie est réalisée en une seule intervention. Elle permet d’éliminer l’infection, de réparer la perforation de la membrane du tympan et de reconstruire la chaîne ossiculaire dans le but d’améliorer l’audition.

Par étapes

La tympanoplastie par étapes est réalisée principalement en cas de cholestéatome. Cette technique comprend une première opération qui permet de faire disparaître la maladie et de procéder à la reconstruction du tympan. Le médecin applique ensuite une petite couche de silicone sur la muqueuse pour favoriser la guérison et le rétablissement. Environ 8 à 12 mois après la première intervention et après guérison complète, le patient subit la deuxième opération fonctionnelle pour reconstruire la chaîne ossiculaire et rétablir la fonction auditive.

Types de tympanoplastie

Il existe deux principaux types de tympanoplastie : ouverte et fermée. Le médecin ne discute du choix d’une tympanoplastie ouverte ou fermée avec le patient qu’après une évaluation précise d’indicateurs médicaux importants, tels que l’âge du patient, son état de santé général, la capacité auditive de l’autre oreille ou la présence d’interventions otologiques antérieures.

Technique fermée

Avec la technique fermée, on tente de rétablir la situation anatomique originale de l’oreille, en préservant la paroi osseuse du conduit auditif ou en la reconstruisant lorsqu’elle est endommagée. Après un nettoyage microchirurgical, la mastoïdectomie permet d’obtenir une cavité large et régulière de toutes les cellules osseuses de la mastoïde, qui est alors libre de tout tissu pathologique. Ce processus n’entraîne aucune gêne pour le patient et permet d’éviter que la cavité mastoïde présente une forme chronique de la maladie.

Technique ouverte

Dans certains cas, une tympanoplastie associée à une mastoïdectomie réalisée selon la technique ouverte est indiquée. L’opération consiste alors à retirer la paroi du conduit auditif et à mettre la cavité mastoïde en communication avec l’extérieur par l’ouverture du méat acoustique, qui est agrandi grâce à une technique de remodelage spécifique (concoméatoplastie).

Risques et effets secondaires de la tympanoplastie

Les risques et complications possibles d’une tympanoplastie sont :

  • infection de la plaie ;
  • chondrite, c’est-à-dire inflammation du pavillon ;
  • acouphènes ;
  • vertiges ;
  • lésion des nerfs importants pour la fonction motrice du visage et le goût ;
  • lésion des structures vasculaires entraînant une hémorragie ;
  • infections intracrâniennes post-opératoires ;
  • complications générales d’une intervention chirurgicale majeure (respiratoires et cardiaques).

Post-opératoire et convalescence

Après une tympanoplastie, le patient a besoin d’un repos psychophysique de deux semaines, pendant lesquelles il doit éviter les efforts intenses, l’immersion dans l’eau, les randonnées en haute montagne, les voyages en avion, les mouvements brusques et rapides de la tête, les sports de contact, l’activité physique intense, les efforts intenses et prolongés, les bruits intenses et prolongés. Il doit aussi éviter de se moucher violemment et veiller à éviter les variations de pression excessives.

Dans la phase postopératoire, les plaies doivent rester sèches jusqu’à leur cicatrisation complète ; les points de suture sont généralement retirés environ une semaine après l’opération et les pansements au bout de trois semaines.

Tympanoplastie et prothèses auditives

À défaut d’une récupération satisfaisante de l’audition, le recours à des prothèses et à des appareils auditifs est possible.

Besoin de protections auditives anti-eau après votre opération ?

Les bouchon d'oreille anti-eau sont prescrits à la suite d'un traumatisme ORL ou pour un patient qui ne pourrait plus mettre de l’eau dans ses oreilles, comme c'est le cas après une tympanoplastie ou autre opérations chirurgicales de l'oreille. 

Achetez nos bouchons anti-eau
Précédent
Suivant

Blog

Lisez l'actualité d'Amplifon les nouveautés sur les appareils auditifs, les offres et plus encore !
Lire plus

Amplifon vous accompagne

Prendre rendez-vous en ligne

Réserver

Tester son audition en ligne

Faire le test

Trouver le centre auditif le plus proche

Rechercher