Il existe des maladies pouvant expliquer la baisse d'audition telles que : l'ostopongiose, les oreillons etc...

Troubles auditifs : les maladies liées à la baisse d'audition

Il existe de nombreuses causes de perte d’audition, relevant toutes d’un mécanisme particulier. Au-delà des cas de surdité dite de « transmission » ou de « perception », ainsi que le phénomène de l’acouphène pouvant accompagner certains problèmes auditifs, d’autres maladies comme l’otospongiose, les oreillons, etc.,  peuvent expliquer une soudaine perte d’audition.

Traumatisme sonore

Un traumatisme sonore peut résulter d'une exposition soudaine à une source sonore violente et intense, comme une détonation ou une explosion par exemple. Le système auditif peut également être victime d’un traumatisme en raison d’une exposition sonore élevé et continue, par exemple lors de l'écoute régulière d'un lecteur de musique portable à un haut niveau sonore, d’un travail sur un chantier ou encore de la pratique de certains loisirs particulièrement bruyants.

Un traumatisme aux conséquences graves

S'attaquant à l'oreille interne avec des effets ravageurs, le traumatisme sonore (par exemple une explosion, une soirée en discothèque particulièrement bruyante…) peuvent provoquer une perte d’audition immédiate ou bien la reporter plusieurs années plus tard. Totalement irréversible, le traumatisme sonore peut être considéré comme une forme de vieillissement brutal du système auditif.

Infections et tumeurs

Parfois difficiles à diagnostiquer, ces pathologies touchant l’oreille externe et moyenne nécessitent le plus souvent une intervention chirurgicale. Après guérison, des aides auditives peuvent vous permettre de retrouver une meilleure qualité de vie.

L'otospongiose

Pathologie relativement rare et d’origine génétique, cette maladie des tissus osseux de l’oreille moyenne et interne conduit à la formation de matière rigide, qui touche la chaîne des osselets. La conséquence en est le blocage de l'étrier, dernier osselet de cette chaîne, qui fait passer les vibrations dans l’oreille interne. Une perte d'audition dite de transmission apparaît alors. Après traitement chirurgical, un appareillage auditif est fortement conseillé.

Les intoxications chimiques et médicamenteuses

En 2006, 130 médicaments ayant un effet toxique sur le système auditif ont été recensés. Certains traitements antibiotiques, diurétiques, des chimiothérapies, mais aussi l'aspirine et ses dérivés peuvent ainsi accélérer le vieillissement de l’oreille moyenne et interne. En fonction du profil auditif, un appareillage peut compenser une perte d’audition avec succès.

Autres maladies à l’origine de la perte d’audition

Les maladies infantiles (oreillons, otites chroniques...), les maladies néo-natales (anoxie, traumatisme obstétrical...), des causes génétiques ou encore les surdités brusques (dont on connaît très mal l'origine exacte) sont susceptibles, elles aussi, de causer une perte d’audition.

Tabagisme et perte d'audition

Enfin, le tabagisme peut entraîner une perte d’audition. Publiée le 28 mai 2014 dans le Journal of the Association for Research in Otolaryngology, une étude anglaise révèle une corrélation entre tabagisme et perte auditive. Les personnes exposées à la fumée de cigarette (fumeurs ou fumeurs passifs) auraient ainsi en moyenne 30% de risques supplémentaires de développer des troubles auditifs que les non-fumeurs.