L'otite externe

Qu'est-ce que c'est ?

L’otite externe se manifeste par de fortes douleurs aux oreilles dues à la présence de bactéries dans le conduit auditif. Elle touche surtout les baigneurs puisque leurs oreilles sont fréquemment exposées à l’humidité et aux germes présents dans l'eau. C'est pour cela que l'on surnomme l'otite externe : "otite du baigneur". Elle peut également provoquer de la fièvre et une douleur intense dans les oreilles : on parle alors d’otite externe focalisée.

Les symptômes de l'otite externe

L'otite externe, également connue sous le nom d'otite du baigneur, est une inflammation douloureuse de l’oreille externe est plus fréquente chez les adultes et se reconnaît à l’inflammation de la peau dans le conduit auditif. L’otite externe est particulièrement fréquente chez les passionnés de natation puisque dans des environnements humides, comme une piscine, le cérumen protège moins l’oreille. Des bactéries et des champignons s’y développent alors plus rapidement et provoquent une inflammation. L'otite externe peut provoquer de la fièvre et une douleur intense dans les oreilles : on parle alors d'otite externe focalisée.

En effet, l'otite externe est presque toujours causée par une infection bactérienne du conduit auditif externe ou par une mycose. Les symptômes rendent le conduit auditif externe rouge, œdémateux, avec exsudat plus ou moins intense.

Le patient se plaint de douleurs, plus intenses lors de la mastication, pouvant irradier le pavillon de l'oreille, la mâchoire ou, plus généralement, toute la moitié du visage. Si l'œdème et l'exsudat ne sont pas abondants, la membrane tympanique est facilement visible et apparaît plus ou moins rouge et il n'y a aucune atteinte auditive. Au contraire, si le canal est largement gonflé et que l'exsudat est abondant, le médecin peut avoir des difficultés lors de l'otomicroscopie à visualiser le tympan. Il s'ensuit également une perte d'audition transmissive qui disparaît après un traitement approprié.

L'otite externe peut également se produire avec peu d'exsudat, avec la peau du conduit desquamée et un léger rougissement du conduit lui-même. Dans les formes les plus infiltrantes, il peut y avoir une atteinte de la membrane tympanique qui apparaît complètement rouge avec une douleur intense.

Comment soigner une otite externe ?

Le traitement des otites externes soutenues par des bactéries consiste principalement à utiliser des antibiotiques locaux et à effectuer des lavages du conduit auditif plusieurs fois par jour avec des composés à effet antiseptique. Certains médicaments, en plus du composant antibiotique, sont associés à des anti-inflammatoires, une action de synergie nécessaire pour les formes d'otite externe particulièrement douloureuses avec un conduit œdémateux.

Dans les cas récurrents, il peut être nécessaire de procéder à un écouvillonnage auriculaire pour rechercher la bactérie en question, avec un antibiogramme permettant d'identifier l'antibiotique le plus efficace.

Les différentes formes d'otite externe

Le zona ou herpès Zoster

Le virus varicelle-zona, aussi appelé zona, peut être présent, en plus d'une douleur intense, d'un malaise général, de nausées, de maux de tête. Objectivement, nous pouvons observer les vésicules herpétiques typiques au niveau du pavillon, du canal et de la membrane du tympan. Une implication locale peut être suivie d'une atteinte du nerf facial avec une paralysie et, dans de rares cas, une méningite.

Thérapie : médicaments à action antivirale et vitamines du groupe B.

L'otite virale ou myringite bulleuse

L'otite virale survient en même temps que la grippe et se caractérise par une douleur intense à l'oreille, dans la région mandibulaire, et est aggravé par la traction de l'auricule. La membrane tympanique et le conduit auditif externe présentent des bulles bleuâtres, la myringite bulleuse, dues au contenu en sang, qui, en se brisant, peuvent provoquer une otorragie et, par conséquent, une réduction de la douleur.

Thérapie : concerne l’utilisation des antibiotiques en général, pour prévenir la surinfection des bactéries et des analgésiques.

L'otite mycosique

Dans le cas d'une otite mycosique, tout le conduit auditif peut être occupé par une formation blanchâtre ou noirâtre, selon le champignon responsable, qui ressemble à du duvet. Très souvent, les infections fongiques ne provoquent pas de douleur sauf une démangeaison intense qui se produit surtout le matin au réveil. À l'infection fongique, il peut être associé à une infection bactérienne, souvent due à des lésions de grattage.

Thérapie : aspiration de la colonie de mycètes, lavage avec des substances antiseptiques et utilisation d’antifongiques.

Amplifon vous accompagne

Prendre rendez-vous en ligne

Réserver

Tester son audition en ligne

Faire le test

Trouver le centre auditif le plus proche

Rechercher