Les causes de la perte auditive

Origines d'un trouble auditif

Les pertes auditives peuvent avoir des causes très diverses et nombreuses. Parmi elles, citons l'hérédité, les maladies du système auditif et bien entendu le bruit et le vieillissement. Mais les médicaments, le tabac et l'alcool peuvent eux aussi conduire à des troubles auditifs. 

Le bruit

L'une des principales causes des troubles auditifs est le bruit. Une sollicitation à long terme ou bien une sollicitation extrême mais de courte durée peut entraîner un déficit auditif. Par ailleurs, le bruit peut avoir des répercussions sur d'autres organes. Cela peut se traduire par une hypertension, des troubles cardiaques, gastriques et intestinaux, des tensions musculaires, etc.

Surdité tonale

Le développement de la surdité due au bruit, également appelée «surdité tonale», résulte généralement d’une exposition prolongée au bruit. Trouble chronique, elle se distingue d’un traumatisme acoustique aigu susceptible de se produire quelques minutes seulement après une exposition à un niveau sonore élevé.

Dans notre pays, la surdité due au bruit compte parmi les maladies professionnelles les plus fréquentes. Les activités dans des domaines particulièrement bruyants, comme l’industrie métallurgique, le travail du bois ou l’imprimerie notamment, comportent des risques. De même, une exposition prolongée au bruit sous la forme de musique à un volume très élevé peut entraîner une surdité.

Ce type de surdité résulte du fait que, sous l’effet du bruit, les cellules ciliées de l’oreille ne sont plus suffisamment alimentées en oxygène, ce qui en altère le métabolisme. Il en résulte un dysfonctionnement de l’audition. Le niveau sonore à partir duquel une exposition prolongée peut entraîner une surdité débute en moyenne à 85 dB.

Protection auditive

Le meilleur moyen de prévenir une perte auditive due au bruit consiste à utiliser une protection efficace. Chez Amplifon, vous trouverez des produits adaptés pour le travail, les loisirs et le quotidien.

Protéger son ouïe du bruit

L'âge

Avec l’âge, l’ouïe diminue progressivement. Il s’agit là d’un processus naturel. À partir de cinquante ans, la capacité auditive des deux oreilles se met à régresser. Ce phénomène est principalement attribuable à une usure des cellules ciliées dans l’oreille interne. Le nerf et le centre auditifs sont eux aussi affectés par le vieillissement.

Le nombre de personnes âgées atteintes de perte auditive est relativement élevé: quelque 40 pour cent des individus de plus de 65 ans présentent une surdité due à l’âge. Si cette régression est définitive, il existe des appareils auditifs modernes capables d’améliorer sensiblement la situation des personnes concernées. 

Presbyacousie

Outre le processus de vieillissement naturel, d’autres facteurs peuvent favoriser une surdité due à l’âge. Ces facteurs sont, entre autres, les nuisances sonores du milieu environnant, l’hérédité, mais aussi la consommation de nicotine, le diabète, des taux de cholestérol élevés et des antécédents d’affections de l’oreille moyenne.
 
La surdité due à l’âge apparaît le plus souvent de façon insidieuse. Elle débute fréquemment par une perte auditive dans les hautes fréquences et par un recul de la compréhension du langage dans les environnements bruyants ou en présence de nombreux interlocuteurs. De même, il n’est pas rare que des bourdonnements d’oreille constants (acouphènes) se produisent.
 
Lorsqu’une surdité due à l’âge apparaît, il est extrêmement important de réagir aussi rapidement que possible. En effet, une presbyacousie non traitée entraîne d’autres conséquences qu’une baisse de la capacité auditive. Chez les personnes concernées, le risque de retrait social augmente et, avec lui, celui de répercussions psychiques. Consulter un oto-rhino-laryngologiste ou un audioprothésiste chez Amplifon constitue le premier pas vers une meilleure qualité de vie.

Hérédité

La surdité peut être d’origine héréditaire. S'il existe déjà des cas de troubles auditifs dans votre famille, la probabilité d'une transmission héréditaire augmente. Ce type de déficit auditif est d'ailleurs souvent à l'origine des troubles auditifs chez l'enfant.

Souvent, des gènes transmis présentent un défaut, entraînant la transmission de l’un des parents à l’enfant de troubles et de maladies qui se répercutent sur le développement et le fonctionnement de l’oreille. Il se peut par exemple que les cellules ciliées de l’oreille interne soient endommagées et ne fonctionnent plus normalement, donnant lieu alors à une perte auditive. De même, certains facteurs génétiques peuvent accroître la sensibilité à l’égard du bruit, de l’inflammation et d’autres influences.

Inflammation

Les virus, bactéries et inflammations sont susceptibles de provoquer une perte d'audition. Il apparait évident qu'une inflammation de l'oreille peut dégrader la fonction auditive. Mais des maladies telles que la scarlatine, la rougeole et la méningite peuvent elles aussi entraîner ce type de troubles. Aux affections virales et bactériennes s'ajoute aussi l'otosclérose, qui touche les osselets de l'oreille.

De nombreuses infections peuvent être à l’origine d’une diminution sévère ou chronique de l’audition. Si un refroidissement est le plus souvent inoffensif, on connaît plus d’une centaine de variantes de virus responsables du rhume (rhinovirus) capables de provoquer une otite interne, une otite séro-muqueuse ou une otite grippale. Ces troubles peuvent entraîner une surdité.

Otite moyenne

L’otite moyenne aiguë compte parmi les infections les plus connues de l’appareil auditif. Elle survient le plus souvent au cours d’une infection virale ou bactérienne des voies respiratoires supérieures comme un rhume ou un refroidissement. L’inflammation se propage à l’oreille moyenne par la trompe d’Eustache. Les symptômes fréquents d’une otite moyenne sont des douleurs auriculaires pulsatives et lancinantes, de la fièvre et une surdité. Dans la plupart des cas, une otite moyenne aiguë ne peut être guérie que par la prise d’antibiotiques. En cas de complications ou de formes particulières, elle peut endommager durablement l’ouïe. Dans tous les cas, en présence d’une otite moyenne ainsi que d’autres maladies infectieuses, il est fortement conseillé de consulter un médecin afin qu’il établisse un diagnostic fondé.

Cérumen

Dans de nombreux cas, ces troubles sont dus au cérumen (cire de l'oreille) qui bouche le conduit auditif. Un bon nettoyage du conduit suffit ici à retrouver une meilleure audition.

Médicaments, tabac et alcool

Le bruit et les infections ne sont pas les seuls facteurs de risque pour l’audition. Il est prouvé que certains médicaments, de même qu’une consommation excessive de tabac et d’alcool, peuvent altérer l’audition et affecter l’ouïe.

Perte auditive due à l’alcool

Différentes études ont montré qu’une consommation régulière et importante d’alcool pouvait entraîner une surdité. En cas de forte dépendance à l’alcool, il existe en outre un risque de lésion de l’oreille interne. En effet, la part élevée d’alcool dans le sang nuit aux cellules ciliées sensibles de l’oreille interne et peut entraîner leur dégénérescence puis, en conséquence, une perte auditive et un acouphène.

Perte auditive due au tabac

Il est bien connu que fumer nuit à la santé. De nombreuses études ont montré que le tabac constituait également un important facteur de risque de surdité. Ces risques tiennent probablement au fait que la consommation de tabac entraîne une artériosclérose. La diminution du calibre des petits vaisseaux en résultant a pour effet d’entraver la circulation sanguine dans l’oreille interne.

Perte auditive due aux médicaments

Certains médicaments s’accompagnent parfois d’effets indésirables tels qu’une détérioration de l’ouïe. Il s’agit notamment de médicaments anticancéreux utilisés en chimiothérapie, de substances diurétiques ainsi que de préparations utilisées pour traiter la malaria. En cas de surdosage, même l’acide acétylsalicylique (aspirine) peut provoquer une surdité passagère. 

Maladies

Certaines maladies comme la scarlatine, la rougeole ou la méningite peuvent déclencher ou favoriser directement ou indirectement des pertes auditives. Outre les affections d’origine virale ou bactérienne, l’otosclérose constitue ici une autre cause possible. Cette affection s’accompagne d’une altération du mouvement des osselets (marteau, enclume, étrier). Les vibrations émises par ces derniers n’arrivent que sous forme étouffée et affaiblie jusqu’à l’oreille interne.
 
Si vous présentez une maladie affectant la région de l’oreille ou si vous avez l’impression qu’une autre maladie a un effet sur votre capacité auditive, veuillez consulter votre médecin de famille ou un spécialiste. Nos conseillers en audition disposent eux aussi d’un vaste savoir médical et sont prêts à vous renseigner, mais ils ne peuvent pas donner de conseils médicaux ni poser de diagnostics. 

Présence de liquide dans l’oreille

Les oreilles humides sont sensibles, car leur système immunitaire est limité. Un liquide qui pénètre dans le conduit auditif peut contenir des bactéries et des germes.  Après nous être baignés, avoir nagé ou plongé, une accumulation d’eau dans l’oreille nous procure une sensation désagréable. Dans certains cas, il peut aussi exister un risque. L’eau, le chlore et le sel, en effet, peuvent détruire le film protecteur de l’oreille et la rendre plus sensible aux germes pathogènes. Le conduit auditif peut alors s’enflammer, ce qui est non seulement douloureux, mais peut, en l’absence de traitement, donner lieu à une inflammation chronique susceptible même de se propager jusqu’à l’os.

Les symptômes les plus fréquents de l’otite du baigneur, comme on appelle cette inflammation, sont:

  • Après une baignade, une douche ou une plongée, l’audition de l’oreille concernée est réduite et les sons perçus sont sourds.
  • Un ou deux jours plus tard, l’oreille démange et devient sensible au toucher.
  • Par la suite, de fortes douleurs auriculaires surviennent, devenant plus fortes encore lorsque l’on appuie sur le cartilage situé à l’entrée extérieure du conduit auditif ou que l’on tire sur l’oreille.
  • La peau du conduit auditif peut être gonflée ou rouge et des sécrétions s’écoulent parfois.

En cas d’apparition de tels symptômes, il faut consulter un oto-rhino-laryngologiste.

L'air

Nous connaissons tous la sensation d’une pression désagréable dans les oreilles. Lors de trajets en voiture comprenant d’importantes différences d’altitude, au décollage et à l’atterrissage d’un avion ou lorsque nous empruntons un tunnel ferroviaire, cette sensation inoffensive qui résulte d’un changement de pression disparaît rapidement. Parfois cependant, la pression persiste pendant un long moment. Elle donne lieu à une sensation désagréable ou même douloureuse dans l’oreille, tandis que les sons sont perçus comme étant sourds. 

Troubles auditifs dus aux changements de pression

Lorsque ces troubles durent longtemps et ne peuvent pas être éliminés en déglutissant ou en baillant, cela peut être le signe que la compensation de la pression dans l’oreille est perturbée ou qu’il y a une inflammation. Dans ce cas, il faut consulter un oto-rhino-laryngologiste qui instaurera un traitement approprié.

Compensation de la pression dans l’oreille

La caisse du tympan, située derrière ce dernier dans l’oreille moyenne, est une cavité remplie d’air qui contient entre autres les osselets (marteau, enclume, étrier). Elle communique avec le pharynx par un conduit tubulaire appelé «trompe d’Eustache». Celle-ci a pour fonction d’égaliser la pression de l’air entre l’oreille moyenne et le milieu environnant. En temps normal, lorsque nous baillons ou déglutissons, la trompe d’Eustache s’ouvre, ce qui permet de compenser la pression de l’air dans l’oreille. Ainsi, la pression est la même des deux côtés du tympan, qui peut alors fonctionner de façon optimale. Nombre d’entre nous connaissent ce phénomène lors du décollage ou de l’atterrissage d’un avion: une sensation désagréable dans l’oreille qui nécessite de déglutir à plusieurs reprises pour compenser la pression exercée sur le tympan.
 
Un fort refroidissement et des trompes d’Eustache bouchées du fait de la présence de mucosités peuvent avoir des conséquences pour la santé. Dans ce cas, de l’air et des liquides se logent parfois dans l’oreille et limitent provisoirement la capacité auditive. Le risque de développer une infection auriculaire augmente alors. Ces troubles sont particulièrement fréquents chez les enfants en bas âge du fait que leurs trompes d’Eustache se bouchent facilement.

Amplifon vous accompagne

Prendre rendez-vous en ligne

Réserver

Tester son audition en ligne

Faire le test

Trouver le centre auditif le plus proche

Rechercher