Prise en charge: AVS, AI, caisse maladie

Quelle prise en charge pour les coûts des appareils auditifs?

AVS et AI: que prend en charge l’assurance sociale?

Un appareil auditif moderne n’est pas nécessairement cher. En général, les assurances sociales financent une partie du prix d’achat. Pour le modèle de base et pour certains modèles de la gamme intermédiaire, la participation financière des assurances sociales permet de couvrir la plus grande partie du prix d’achat (AVS), voire son intégralité (AI).

Combien paie la caisse maladie?

Certaines caisses maladie complémentaires prennent également en charge à intervalles réguliers une partie des coûts d’appareillage auditif. Renseignez-vous auprès de votre complémentaire santé pour savoir si elle propose une prise en charge des aides et appareils auditifs. En fonction de la caisse maladie, la prise en charge des appareils auditifs peut fortement varier.

Si vous faites le choix d’un modèle plus onéreux, le supplément à régler sera calculé après déduction du montant pris en charge par votre assurance sociale. Nos collaborateurs se feront un plaisir de vous indiquer les prestations auxquelles vous avez droit et vous aideront à remplir les formulaires adéquats. 

Prise en charge de l’AI

Prise en charge des appareils auditifs par l’AI
Monaural (1 appareil auditif): CHF 840.–
Binaural (2 appareils auditifs): CHF 1'650.–

Prise en charge des piles par l’AI
CHF 40.– par appareil et par année civile


Prise en charge des réparations par l’AI
À partir de la 2e année d’utilisation, les montants suivants sont pris en charge:

  • Pannes électroniques: CHF 200.–
    par appareil et par année civile
  • Tout autre dommage: CHF 130.–
    par appareil et par année civile

Conditions de la prise en charge par l’AI

  • Première expertise par un oto-rhino-laryngologiste (O.R.L.)
  • Perte auditive globale d’au moins 20 %

Fréquence de la prise en charge
Tous les six ans

Participation aux frais de l’AVS

Prise en charge des appareils auditifs par l’AVS
Monaural (1 appareil auditif): CHF 630.–
Binaural (2 appareils auditifs): CHF 1'237.50

Prise en charge des piles par l’AVS
Pas de prise en charge

Prise en charge des réparations par l’AVS
Pas de prise en charge

Conditions de la prise en charge par l’AVS

  • Première expertise par un oto-rhino-laryngologiste (O.R.L.)
  • Perte auditive globale d’au moins 35 %

Fréquence de la prise en charge
Tous les cinq ans

Les montants mentionnés ne sont remboursés par les assurances sociales que sur envoi d’une preuve d’achat. Tous les montants s’entendent TVA de 7.7 % incluse. Les cas de rigueur qui concernent les appareils à ancrage osseux, les implants de l’oreille moyenne, les implants cochléaires ou l’appareillage d’un enfant font l’objet d’une réglementation séparée de l’Office fédéral des assurances sociales.
Un couple en consultation avec une audioprothésiste dans un centre auditif Amplifon

Ai-je besoin de nouveaux appareils?

Si vous portez déjà un appareil auditif depuis longtemps, renseignez-vous dès maintenant sur les derniers modèles. La technique moderne a fait d’énormes progrès et peut nettement améliorer votre expérience auditive, et donc votre vie sociale. Pour ne rien gâcher, l’AVS et l’AI prennent en charge à intervalles réguliers une partie non négligeable du prix de vos nouveaux appareils auditifs.

Ai-je droit à une prise en charge?

Critères de l’AVS

Vous avez droit à une prise en charge de l’AVS à l’achat d’un appareil auditif si:

  • Vous résidez en Suisse.
  • Vous présentez un problème d’audition médicalement constaté.
  • Vous percevez déjà une rente de vieillesse ou des prestations complémentaires (PC) ou avez déjà atteint l’âge de la retraite.

Vous pouvez faire valoir ce droit au maximum tous les cinq ans, à la condition que l’appareil auditif permette clairement une meilleure communication avec autrui.

La partie externe d’appareils implantables à ancrage osseux (implants cochléaires, BAHA, Soundbridge) est considérée comme un appareil auditif. Si un tel appareil est médicalement nécessaire à la place d’un appareil auditif, l’AVS peut prendre en charge une partie des coûts de la partie externe.

Critères de l’AI

Si vous percevez une rente de vieillesse et touchez déjà des contributions de l’assurance-invalidité pour un appareil auditif, vous continuez d’avoir droit aux prestations de l’AI.

Avant d’acquérir un nouvel appareil auditif, vous devez vous faire examiner par un spécialiste. Le médecin identifie le problème d’audition et réalise une expertise. Renseignez-vous auprès de votre office AI pour savoir qui sont les spécialistes reconnus et répertoriés. Sans expertise ni formulaire correspondant, aucune contribution aux appareils auditifs ne sera versée. L’AVS présuppose l’existence d’une perte auditive globale de 35 %. Il sera décidé sur cette base si vous avez éventuellement droit aussi à une prise en charge de l’AI (assurance-invalidité). 

Si vous recevez une rente de l’AVS et/ou êtes déjà à la retraite, l’AVS prend en charge les coûts de votre appareil auditif. L’office AI reste cependant votre interlocuteur pour toute question liée aux appareils auditifs.

Amplifon vous accompagne

Prendre rendez-vous en ligne

Réserver

Tester son audition en ligne

Faire le test

Trouver le centre auditif le plus proche

Rechercher