Fréquences audibles

Jan, 10, 2020

La perception du volume – les fréquences audibles

L’homme ne peut percevoir les ondes acoustiques que dans une limite de fréquence et de pression donnée. La pression acoustique minimale que l’oreille peut capter est appelée seuil acoustique et est dépendante de la fréquence. La différence de volume n’est pas expérimentée de manière linéaire par l’ouïe humaine. Si la pression acoustique double, le volume ne double pas automatiquement. Afin que le bruit perçu soit doublé, l’énergie du son doit être décuplée. Une augmentation du volume de 10 dB correspond à un volume ressenti doublé.

La gamme des fréquences audibles va de 20 Hz à 20 kHz (20.000 Hz).

Influences sur le ressentiment subjectif de l’écoute

Chaque être humain perçoit les fréquences comme différemment fortes. La gamme de fréquences entre 1 et 3 kHz est la plus sensible. La gamme dans laquelle des fréquences variables sont perçues comme équivalentes en matière de volume est appelée la phone. De manière générale, les tonalités basses et aiguës sont perçues comme plus faibles que les tonalités moyennes. Le volume a également une influence sur la courbe auditive. Avec une augmentation du volume, les écarts de la courbe auditive se réduisent. La gamme des fréquences audibles va de 20 Hz à 20 kHz (20.000 Hz). Ce spectre sonore est influencé par l’âge, le travail et le sexe. Avec un âge croissant, l’audition des fréquences supérieures à 12 kHz diminue. Les tonalités plus hautes que la gamme des fréquences audibles sont appelés ultrasons, ou moins couramment infrasons. Les personnes jeunes entendent souvent encore quelques kHz dans la gamme des ultrasons.

Pourquoi l’audition se détériore-t-elle avec l’âge ?

Parce que l’oreille, contrairement aux autres organes, ne se régénère pas, une perte auditive croissante se développe avec l’âge. Puisque les hautes fréquences sont traitées à l’entrée du conduit auditif, ce sont les premières à ne plus être perçues. La partie inférieure du conduit auditif, responsable pour l’audition des tonalités aiguës, s’use le plus fortement. 

À côté de la régression naturelle des fréquences audibles, 50% des plus de 60 ans souffrent d’une détérioration de la capacité auditive dans les fréquences de 3 à 6 kHz. Cela amène à une perception très variée des hautes fréquences par les personnes âgées.

Précédent
Suivant

Amplifon Blog

Lisez l'actualité d'Amplifon les nouveautés sur les appareils auditifs, les offres et plus encore !
Lire plus

Amplifon vous accompagne

Prendre rendez-vous en ligne

Réserver

Tester son audition en ligne

Faire le test

Trouver le centre auditif le plus proche

Rechercher