image

Surdité due à l’alcool, au tabagisme ou aux médicaments

Le bruit et les infections ne sont pas les seuls facteurs de risque pour l’audition. Il est prouvé que certains médicaments, de même qu’une consommation excessive de tabac et d’alcool, peuvent altérer l’audition et affecter l’ouïe.
Perte auditive due à l’alcool

Perte auditive due à l’alcool

Différentes études ont montré qu’une consommation régulière et importante d’alcool pouvait entraîner une surdité. En cas de forte dépendance à l’alcool, il existe en outre un risque de lésion de l’oreille interne. En effet, la part élevée d’alcool dans le sang nuit aux cellules ciliées sensibles de l’oreille interne et peut entraîner leur dégénérescence puis, en conséquence, une perte auditive et un acouphène.

Perte auditive due au tabac

Il est bien connu que fumer nuit à la santé. De nombreuses études ont montré que le tabac constituait également un important facteur de risque de surdité. Ces risques tiennent probablement au fait que la consommation de tabac entraîne une artériosclérose. La diminution du calibre des petits vaisseaux en résultant a pour effet d’entraver la circulation sanguine dans l’oreille interne.
Perte auditive due au tabac
Perte auditive due aux médicaments

Perte auditive due aux médicaments

Certains médicaments s’accompagnent parfois d’effets indésirables tels qu’une détérioration de l’ouïe. Il s’agit notamment de médicaments anticancéreux utilisés en chimiothérapie, de substances diurétiques ainsi que de préparations utilisées pour traiter la malaria. En cas de surdosage, même l’acide acétylsalicylique (aspirine) peut provoquer une surdité passagère.