image

La presbyacousie

L'audition commence naturellement à baisser dès l'âge de 30 ans. La presbyacousie correspond à la baisse de l'audition liée à l'âge. Elle est due au vieillissement naturel des cellules de l'oreille interne. Toute la population est potentiellement concernée et, notamment, près d'une personne sur trois chez les plus de 65 ans présente une baisse d'audition gênante due à la presbyacousie.

Les symptômes de la presbyacousie

Les premiers signes se font sentir lorsqu'une personne commence à ressentir une gêne pour suivre une conversation dans un environnement bruyant comme un restaurant ou lors d'un repas de famille. C'est ensuite au son du téléphone ou de la télévision de paraître trop bas. La presbyacousie peut également se manifester par une déformation des sons et une mauvaise interprétation des paroles.

La presbyacousie n'est en tout cas pas une pathologie à prendre à la légère. Elle peut rendre la vie au quotidien beaucoup plus compliquée, représenter des désagréments, voire des risques évidents, mais également être à l'origine d'une diminution du nombre et de la fréquence des activités sociales de la personne.

Les personnes presbyacoustiques ne sont pas sourdes à proprement parler. Elles continuent à entendre les sons graves, mais les sons aigus ont du mal à être distingués. Cela concerne particulièrement les voix enfantines et féminines, les chuchotements ainsi que certaines consonnes "sifflantes" (S, Z, CH, V ou F).

Une personne souffrant de presbyacousie aura également plus de mal à distinguer les sons réverbérés et se plaindra plus souvent d'acouphènes.

Les traitements de la presbyacousie

Face à la difficulté pour la personne atteinte de presbyacousie à prendre conscience de la situation, l'entourage est indispensable. Le soutien et l'attitude des proches permettent souvent d'aider au diagnostic de la presbyacousie et d'épauler la personne atteinte dans la recherche et l'adoption d'une solution.

L'appareillage est la première solution à la presbyacousie. Il s'avère nécessaire si la personne a subi une perte tonale moyenne de 30 décibels ou plus, si elle a une perte tonale de 35 décibels sur la fréquence de 2 kHz ou encore si elle n'est plus capable de distinguer une conversation à voix basse.

Il est préférable d'envisager le port d'aides auditives et de s'appareiller le plus tôt possible avant que la baisse auditive ne soit trop importante. Cela permet d'une part pour la personne équipée de s'adapter plus rapidement et d'avoir un meilleur confort d'écoute et d'autre part, de ralentir la progression de perte auditive et le maintien des fonctions cognitives du cerveau.

Pour en savoir plus sur la presbyacousie, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec l'un de nos spécialistes Amplifon!