29 juin 2017
Catégorie Les technologies des appareils auditifs

Les appareils auditifs connectés dernière génération

Garder le contact en papotant avec sa famille en France ou à l’étranger, écouter de la musique en faisant ses courses ou en jardinant, regarder un film sur sa tablette dans le train… Ces plaisirs du quotidien nécessitent une bonne audition, comme Stéphane le constate jour après jour. Pour récupérer une bonne audition, rien de tel que les appareils auditifs connectés.

29 juin 2017
Catégorie Les technologies des appareils auditifs
Lire plus
Retour

Tout savoir sur l'audition et le sommeil

 Découvrez l'impact des bruits nocturnes sur votre audition et votre sommeil
13 novembre 2017
Catégorie La baisse d'audition

Tout savoir sur l'audition et le sommeil

Saviez-vous que vos oreilles ne dorment jamais ? En plein sommeil, le son parvient à notre cerveau sans que nous en soyons conscients : il est donc important de protéger ses oreilles des sons parasites qui les fatiguent.

Même quand vous dormez, vos oreilles continuent à entendre. Si un son fort et inattendu peut réveiller, le simple environnement autour de nous fait travailler l’ouïe et notre cerveau auditif sans que nous nous en apercevions.

Un environnement calme pour dormir

Dans un premier temps, n’hésitez pas à faire disparaître tous les objets bruyants de la chambre : réveil à trotteuse, aquarium, chargeurs d’appareils électroniques qui bourdonnent… Eviter aussi de vous endormir avec des écouteurs ou encore la télévision allumée.

Savoir détecter les bruits parasites

Les bruits nocturnes que nous ne percevons pas peuvent détériorer la qualité du sommeil avec des conséquences en journée : fatigue chronique, somnolence, troubles de la mémoire, etc. Difficile de savoir si des bruits que nous n’identifions pas perturbent nos oreilles la nuit ! Pour en avoir le cœur net, il est aujourd’hui possible d’évaluer le volume sonore d’une pièce grâce à des applications sonomètres, téléchargeables gratuitement sur son téléphone. Le sommeil étant altéré à partir de 45 dB, l’OMS recommande une valeur seuil de 30 dB dans une chambre à coucher.

Protégez-vous du bruit ambiant

La première solution envisagée est souvent de dormir avec des protections auditives, qui peuvent être réalisés sur-mesure par un audioprothésiste. Il est également possible d’isoler sa chambre avec des aménagements simples : tapis au sol et rideaux isolants aux fenêtres.

Si votre sonomètre indique toujours un volume trop fort, vous pouvez passer à l’étape supérieure : si l’air passe par la fenêtre de votre chambre, le bruit aussi. Vous pouvez alors opter pour le double vitrage, voire triple vitrage. Idem pour les murs, les plafonds et les sols : il existe des matériaux acoustiques qui protègent des nuisances sonores des voisins bruyants par exemple !

Au moindre doute, consulter un audioprothésiste

Si vous ressentez une gêne ou une sensibilité particulière aux bruits, c’est peut-être que votre audition a baissé, surtout si vos oreilles sont parasitées par des sons nocturnes depuis de nombreuses années… Au moindre doute, il est conseillé de réaliser un bilan auditif complet dans un centre Amplifon. Nos audioprothésistes sont à votre disposition pour répondre à vos questions, et il existe des moyens simples pour regagner en qualité de vie grâce à une solution auditive adaptée

 

13 novembre 2017

Votre bilan auditif offert

Des doutes sur votre audition ? Venez gratuitement réaliser votre bilan auditif complet et personnalisé en centre Amplifon !

Prenez rendez-vous