Les problèmes d'audition chez l'adulte

S'il est quelquefois difficile de se défaire de ses habitudes, il est encore plus délicat de conseiller un proche pour aborder avec lui un problème d'audition ou de lui enseigner les bonnes attitudes à adopter. C'est une affaire de patience, d'écoute et de communication au quotidien. Découvrez quelques conseils simples et efficaces pour préserver l’audition de vos proches en fonction des situations.

La baisse d’audition à l’âge adulte

Les adultes écoutent, eux aussi, beaucoup de musique au casque, bien plus que la génération précédente. Privilégier un modèle de casque insonorisé évite d'augmenter le son de l’appareil pour compenser les bruits extérieurs et aide ainsi à préserver l’audition. Il est important également de faire des pauses sonores régulières.Lors d’un concert, il est conseillé de ne pas rester près des enceintes et d’utiliser les bouchons d'oreilles.

Certains loisirs comme la moto, les sports automobile, la chasse, le bricolage, le jardinage sont réputés bruyants. Le port d’un casque insonorisé ou de protections auditives spécifiques permet de réduire l’exposition sonore.

Les professions à risque pour l’audition

Il s’agit d’adopter les mêmes précautions lors de l’exercice de certaines professions : les personnes travaillant sur des chantiers, les ambulanciers, les pompiers, les policiers, les dentistes, les ingénieurs du son, les musiciens... Une nuisance sonore qui fait partie du quotidien professionnel peut très vite être considérée comme supportable par celui qui exerce son métier, ce qui représente un vrai danger.

Les baisses d’audition chez les seniors

On le sait, les problèmes d’audition surviennent progressivement avec l'âge. Au-delà de 60 ans, une personne sur deux présente une baisse auditive qui peut se révéler gênante. Mais ce n'est pas parce que l'on entend peut-être moins bien qu'il ne faut pas pour autant protéger son audition ! Souvent adeptes de bricolage et de jardinage, les seniors doivent observer les mêmes précautions qu'une personne plus jeune.

Et pour écouter la télé, la radio ou de la musique, il existe des casques adaptés. D’une grande efficacité, ils améliorent la qualité du son, le rendent plus distinct et plus clair, et permettent ainsi d’éviter de monter le volume sonore. 

La presbyacousie qui s'installe avec l'âge entraîne une hypersensibilité aux sons forts, surtout s'ils sont accompagnés de fatigue. Les portes qui claquent, les petits-enfants qui crient, les personnes qui parlent trop fort ou le bruit d'une soirée avec plusieurs conversations entremêlées peuvent provoquer stress et irritabilité. Il appartient à l’entourage d’en tenir compte.

Seulement 30% des personnes presbyacousiques sont conscientes de leur gêne auditive. Le dépistage est donc primordial pour détecter la baisse auditive qui se développe insidieusement.