Hyperacousie et presbyacousie : les différents symptômes et traitements

L'hyperacousie et la presbyacousie sont deux troubles auditifs différents. Le premier est un dysfonctionnement qui entraine une hyper fragilité de l'ouïe et une intolérance à certains sons (fréquences, niveaux d'intensité…) chez la personne touchée. La presbyacousie, quant à elle, correspond la baisse progressive de l'audition liée à l'âge et à l’environnement (comme par exemple une exposition prolongée à des bruits).

L'hyperacousie : symptômes et traitement

Les causes de l’hyperacousie ne sont pas précisément établies, même si dans la plupart des cas elle résulte de traumatismes sonores. Les médecins O.R.L. eux-mêmes ne parviennent pas toujours à en identifier les origines, rendant la reconnaissance de ce trouble auditif assez compliqué. Il existe néanmoins des solutions pour aider les personnes affectées à améliorer leur qualité de vie. Les audioprothésistes Amplifon, toujours à votre écoute, vous accompagnent afin de trouver la solution répondant le mieux à vos besoins.

Les symptômes

Une personne souffrant d'hyperacousie aura du mal à supporter des sons qui jusque-là étaient tolérés. Cela peut se manifester par plusieurs symptômes : migraines, fatigue, nausées… L'hyperacousie est aussi souvent liée aux acouphènes (environ 40% des clients souffrant d'hyperacousie souffrent également d'acouphènes).

Pour une audition normale, le seuil d'inconfort se situe aux alentours de 90 décibels (dB) et le seuil de douleur à environ 120 dB. Une personne hyperacousique peut ressentir des douleurs à partir de 60 dB.

Le traitement de l'hyperacousie

Ce trouble de l'audition peut être très mal vécu par la personne dont le quotidien est affecté par de fortes douleurs. Le soutien des proches est indispensable au traitement de cette pathologie.

La première mesure à prendre sera bien sûr de se protéger du bruit dans les environnements "agressifs" (concerts, chantiers…). Le traitement de l'hyperacousie est assez similaire à celui des acouphènes et comprend aussi bien des thérapies sonores d'habituation que des thérapies complémentaires comme de la sophrologie ou de la psychologie. Les personnes souffrant de ces troubles peuvent également consulter un médecin O.R.L. ou se rendre dans un centre auditif pour un premier bilan. Les audioprothésistes Amplifon sont diplômés d’Etat et certains centres de notre réseau sont spécialisés dans le traitement de l’hyperacousie. Nos experts cernent et évaluent vos difficultés et vous proposent des solutions auditives adaptées à votre profil.

La presbyacousie : symptômes et traitement

L’audition commence naturellement à diminuer dès l’âge de 20 ans. Cette baisse progresse tout doucement au fur et à mesure des années. A partir d’un certain âge, souvent aux alentours de 50 - 60 ans, cette baisse peut devenir plus importante au point de devenir gênante. Ce phénomène totalement naturel se nomme la presbyacousie. C’est la cause de perte auditive la plus courante et représente plus de 9 cas sur 10. Ce phénomène est malheureusement irréversible.

​Les symptômes

Les premiers signes se font sentir quand lorsqu’une personne commence à ressentir une gêne pour suivre une conversation dans un environnement bruyant comme un restaurant ou lors d’un repas de famille. C’est ensuite au son du téléphone ou de la télévision de paraître trop bas. La presbyacousie peut également se manifester par une déformation des sons et une mauvaise interprétation des paroles. Les consonnes chuintantes comme le [f], le [s], le [ch] et certaines voyelles aiguës comme le [i] peuvent être difficiles à identifier.

La presbyacousie n'est en tous cas pas une pathologie à prendre à la légère. Elle peut rendre la vie au quotidien beaucoup plus compliquée, représenter des désagréments, voire des risques évidents, mais également être à l’origine d’une diminution du nombre et de la fréquence des activités sociales de la personne.

Les personnes presbyacousiques ne sont pas sourdes à proprement parler. Elles continuent à entendre les sons graves, mais les sons aigus ont du mal à être distingués. Cela concerne particulièrement les voix enfantines et féminines, les chuchotements ainsi que certaines consonnes "sifflantes" (S, Z, CH ou encore les V ou F).

Une personne souffrant de presbyacousie aura également plus de mal à distinguer les sons réverbérés et se plaindra plus souvent d'acouphènes.

Les traitements adaptés pour la presbyacousie

Face au déni de certaines personnes presbyacousiques, l'attitude de l'entourage et son soutien se révèlent alors indispensables pour parvenir à diagnostiquer la presbyacousie le plus rapidement possible et épauler la personne qui en est atteinte dans la recherche et l’adoption d’une solution.

L'appareillage s'avère nécessaire si la personne a subi une perte tonale de moyenne de 30 dBHL ou plus, si elle a une perte tonale de 35 dBHL sur la fréquence de 2 kHz ou encore si elle n'est plus capable de distinguer une conversation à voix basse.

Les aides auditives sont généralement mieux acceptées par le client et plus efficaces si elles sont installées avant que la baisse auditive soit trop importante. Cela permet pour la personne équipée de s'adapter plus rapidement et d'avoir un meilleur confort d'écoute.